Jonie a à présent 2 ans et demi – c’est l’énième voyage qu’elle fait avec nous, elle est donc parfaitement habitué à ce style de vie, mais un peu moins aux longues journée de route, ne comprends pas toujours que parfois nous devons vraiment travailler et ne sommes donc pas disponibles à 100% pour elle, mais mis à part quelques couacs, tout suit parfaitement son cour!

____

LINKS

Robe tie & die Mango Kids // Gourde Breakfast on the go! //  Laçage d’animaux Nature et découvertes // Poussette Globetrotter Maclaren // Foulard en coton Louise Misha // Sandales Matia Citrouille et compagnie chez Spartoo // Gommettes créatives nature et découvertes // Lotion Johnson’s Baby Bedtime // Lunettes Rayban Kids // Bob Kiabi // Serviette de plage The beach people // Bananes.

L’avion

Vous m’avez beaucoup questionné sur le long trajet pour le France-Australie (24h sur 3 vols différents), comment nous l’avons occupé, sa nourriture, son lait, ses jouets … Avant tout il faut penser à VOUS avant le grand départ! Vous reposer et faire vos nuits complètes pendant au moins une semaine avant la date J, car c’est vous qui allez être épuisé! Nous sommes partie en milieu d’après midi d’Hossegor, pour avoir le premier long vol de nuit pour Singapour. Jonie a deux ans passé, elle a donc désormais un siège pour elle, (obligatoire à partir de 2 ans, avant l’enfant voyage gratuitement sur les genoux de ses parents ou dans un couffin) pour ce vol nous l’avons fais voyager dans son siège auto homologué pour l’avion – elle peut donc dormir dedans comme à son habitude, de plus il a déjà son odeur pour la rassurer. Pour l’occuper, il y a les dessins animés et les activités sur l’écran LCD, mais aussi son appli Doctor Panda sur la tablette et son papa lui a trouvé des jouets géniaux chez Nature et découvertes: des jeux de gomettes créatives, des animaux en bois à lacer, des coloriages sur le voyage pour lui expliquer ce que nous allons vivre etc… et tout à parfaitement fonctionner. Elle a fait sa nuit normalement – bu son biberon de lait au réveil, son petit déjeuné tout ça avant d’enchainer avec l’autre vol! (nous n’avions qu’une heure entre les deux avions!!!)

Attention toutes les compagnies aériennes n’autorisent pas le dit siège bébé – idem pour les poussettes qui peuvent êtres relégués aux bagages dés le début de votre parcours à l’aéroport alors que d’autres compagnies sont conciliantes et vous les prennent à l’entrée de l’avion et vous les redonnent directement à la sortie de l’avion. Car en effet si le vol n’est plus épuisant à cet age là, tenir un boutchou de 2 ans et demi plein de vie, qui veut tout découvrir et courir partout dans un aéroport remplie de monde, ça c’est ÉPUISANT. J’ai même pensé à acheter une laisse* pour bébé tellement Jonie était ingérable durant ces moments là … (*un sac à dos nounours que l’enfant porte auquel une anse parentale est attachée) – c’est donc avant et âpres le vol dans l’aéroport que la puce a vraiment été difficile: hall, dépôt ou retrait des bagages, sasses de sécurité, attente aux douanes, changement de vol etc… c’est ici que l’enfer peut commencer – vous ressortez de l’aéroport complétement vidé … et pourtant il faut se relever! Croyez moi c’est l’expérience qui parle, au jour où je vous écris pour ce seul voyage nous avons déjà pris 8 vols! … hier je suis sortie ÉPUISÉE de l’un d’entre eux et pourtant nous voyageons à deux avec bébé, seule ce serait IMPENSABLE. Pensez également que les compagnie peuvent perdre vos bagages, la poussette ou les deux réunies … prévoyez donc un kit de survie pour votre petit dans votre bagage cabine qui vous laissera le temps de vous retourner pendant au moins 24h. (changes, vêtements, soins corporels, laits, écharpe de portage si son poids vous le permet).

La voiture

Pour la voiture c’est beaucoup moins de stress! Même si parfois nous enchainons de longues heures derrières le volant entre 4 et 8 heures, il suffit de prendre avec elle son kit de jeux, une fois installé, Jonie elle s’amuse avec, regarde par la fenêtre quand ça lui chante, regarde un dessin animé sur la tablette. Nous avons de quoi boire et grignoter, nous nous arrêtons régulièrement sur les airs de jeux que nous croisons nous dégourdir les jambes et quand elle en a assez de la voiture, elle nous le fait savoir! :) Nous essayons toujours de partir d’un point A tôt le matin, pour arriver au point B le soir même tard, histoire de bien avancer et de pouvoir dormir dans un vrai lit!

A prendre en plus: siége auto, pare-soleils, lunettes, chapeau, crème solaire, bouteilles d’eau et vivres au cas ou l’endroit serait désertique.

La vie en vrai

Ici nous avons un décalage horaire de 8 heures avec la France – les gens vivent aux horaires du soleil: les commerces ouvrent très tôt, vers 7h et ferment tôt aussi vers 17h. – Nous nous levons à 6h30 et nous couchons vers 22h – j’ai l’impression d’avoir des journées à rallonge par rapport à ma vie en France, j’espère donc mettre en pratique ce mode de vie de retours à la maison! :)  Jonie se lève parfois avant nous, du coup il lui quelques heures de sommeil que l’on rattrape au jour le jour – je privilégie la matinée pour l’embarquer avec moi rédiger mon city guide, puis nous faisons des balades, elle arrive à marcher seule pendant des distances raisonnables. Si on passe à proximité d’une belle plage, on s’y installe pour une heure ou deux le temps d’apprécier la nature, de faire des photo, de s’amuser. C’est l’occasion pour Jonie de jouer dans le sable ou d’aller se baigner. Que nous soyons at home ou en vadrouille, nous mangeons vers les 11h, puis elle joue, va à la plage, se baigne, fait sa sieste vers 14h00, se réveille deux heures plus tard, prend son gouter, si le soleil est encore haut nous sortons, nous rencontrons parfois des animaux sur notre chemin: ce matin c’était un kangourou qui était dans le jardin! Elle voit également des perroquets, des lama, des koalas et tout un tas d’oiseaux aux proportions dignes d’un film de Tim Burton! (les corbeaux font prêt de 50 cm par ici!!!) Où que nous soyons, du haut d’une montagne, depuis la plage, d’un bateau ou d’un building, nous regardons souvent les couchés de soleils, puis nous mangeons vers 19h de la nourriture aussi différentes que variées! Jonie mange comme nous, seule les proportions et les assaisonnements différent.  La puce se couche vers 20h30. (à la maison ou dans sa poussette si nous sommes dehors) Mis à part les magnifiques couchés de soleils, les sables blanc, beiges ou noirs des plages qu’elle voit et les animaux qu’elle croise, rien n’a vraiment changé dans ses petites habitudes! :)

La santé

Avant le grand départ nous avons fais vaccinés Jonie. En Australie et en Nouvelle-Zélande, les risques infectieux sont similaires à ceux de l’Europe de l’Ouest. La région n’a pas connu d’épidémies tropicales mortelles depuis plusieurs décennies. Les dangers sont surtout liés à la baignade, à la plongée, à l’ensoleillement et à la chaleur, mais voici la liste des Vaccins recommandés en Australie et Nouvelle-Zélande.

  • Vaccins usuels : diphtérie, tétanos, poliomyélite (DTP), coqueluche, rougeole.
  • Grippe saisonnière : en cas de voyage en groupe.
  • Hépatite B : en cas de séjour prolongé ou comportant des activités à risque.
  • Hépatite A et typhoïde : pas nécessaires, sauf si la visite d’autres îles océaniennes est envisagée.
  • Encéphalite japonaise : en cas de séjour prolongé dans l’extrême nord de l’Australie.
  • Fièvre jaune : Australie, en cas de provenance d’une zone à risque de transmission.

Le climat est tantôt sec et tantôt tropical par ici, des animaux sensibles y vivent, la plupart de nos logement sont donc équipés de moustiquaires pour pallier aux insectes de toutes sortes:  araignées, moustiques, mais aussi serpents, chauves-souris. Il faut donc être vigilants sur terre mais aussi dans la mer car les coraux, les méduses, les requins et les crocodiles font aussi partie de la carte postale. Les zones fréquentées par ses animaux sont généralement marqués par des panneaux d’avertissement. Ouvrez l’œil pour vous et vos petits!

L’équipement

Voyager avec un bébé demande pas mal d’équipement, mais nous sommes allés à l’essentiel: la poussette, le siège auto,  des jouets, des livres … Nous avions droit à 3 valises de 23 kg, 3 bagages à main de 7kg, + la poussette – mais tout cela aurait été IMPOSSIBLE à transporter d’autant plus quand on l’accompagne de matériel photo, vidéo, du siége auto et de planche pour le surf! Jonie et moi partageons donc la même valise. Un grand sac week-end suffit à transporter son ‘survival kit’ cité plus haut, ainsi nous étions prêt à toutes éventualités. Pas de vans pour ce trip mais la location d’un véhicule suffisamment grand pour tout transporter. Nous logeons parfois au jour le jour dans des motels trouvé le matin pour le soir même, selon notre trajet du jour, généralement pour une nuit et plus souvent nous nous posons plus longtemps dans des hôtels ou des airbnb le temps pour nous d’explorer notre environnement et vivre la vraie vie du quartier. Quand on voyage avec un enfant, il est important de bien planifier son itinéraire, d’anticiper et de vérifier la météo quotidiennement, pour avoir un vrai point de chute en cas de grosse chaleur ou de tempête! Il y a 10 jours nous avons croisés sur la route la tempête du siècle, heureusement nous avions bouclés la route nécessaire pour arriver à temps à notre nouvelle maison! Nous ne l’avons plus quitter pendant 3 jours durant! (torrent de pluie, de grêle, inondations, toits effondrés …) – Pour toutes ces choses il est primordiale de se rappeler que voyager avec un enfant est très différent que de voyager sans.

ps: si vous voyagez avec un tout petit, inutile de vous encombrer d’un lit pour bébé – vous en trouverez dans tous les hôtels, motels et parfois dans les airbnb, au pire vous en achèterez un à 40$ au supermarché, ce qui vous coutera moins cher que de le faire transporter en avion, de le porter etc… Pour le siège auto, les loueurs de voitures les proposent à 30$ la journée … nous sommes en vadrouille durant deux mois, je vous laisse faire le calcul si nous l’avions loué!

ps2: Little Jonie dort à présent dans un lit enfant! :)

 Lifestyle

L’Australie est le pays idéal pour  voyager avec un enfant car il est tout simplement prévu pour! Jonie part à la rencontre de dizaines d’animaux chaque jour, que ce soit en ville ou en bord d’océan, il y a quasiment tout les 500 mètres des espaces de jeux pour les kids, des immenses parcs où jouer au ballon, courir pieds nu dans l’herbe, il y a des balançoires sur les plages, le soir on observe la lune, les étoiles, il y a beaucoup de pistes cyclables où circuler en poussette, en skate ou à vélo! C’est vraiment un pays où le « bien vivre » fait partie intégrante de la culture du pays. Les enfants sont très bien accueillis dans les magasins, dans les restaurants, les cafés – tous sont équipés de chaises hautes pour bébé et de tables à langer. Un vrai bonheur!

Conclusion: n’ayez pas peur de voyager avec un bébé, même si ce n’est pas toujours facile, c’est en vivant 24/24 et en faisant tous ces efforts, toutes ces découvertes ensemble que l’on tisse le lien qui nous unit! Pour rien au monde je ne laisserai ma bébé loin de ce que l’on vit!

Ps: des bisous à notre petit chienne Luna qui n’est pas du voyage … ♥

NEVER MISS A POST!